Mayotte panique

Photo France Mayotte Matin

Le phénomène qui s’est déclenché dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 mai, à Mayotte se poursuit. Depuis le début de cette semaine, il semble même s’amplifier. En six jours, une centaine de micro-séismes a été détectée. D’abord de magnitude 4 puis de magnitude 5, ce lundi 14 mai. Hier, mardi 15 mai, peu avant 19h à Mayotte, un tremblement de terre de magnitude 5,9 a fini par faire trembler l’île aux parfums. De quoi faire paniquer la population. D’ailleurs ce séisme a fait trois blessés légers. La préfecture mahoraise qui, jusqu’ici, se voulait rassurante, a fini par avouer que la situation était "préoccupante". Une cellule de crise donc été activée.

C’était en fin de journée, hier, le séisme de magnitude 5,9 a provoqué quelques dégâts. Notamment dans un magasin de Bandrélé, intitulé Sodicash. Les bouteilles de vin en rayon se sont écrasées par terre (voir les photos de Mayotte Hebdo).

Lire aussi => La terre a encore tremblé : Mayotte - Un séisme de magnitude 5,9

Des maisons (voir photos) ont aussi subi quelques dommages, photographiés par un internaute, Bacar Madi, sur le site Facebook d’Info Routes Mayotte. Cliquez ici pour voir sa publication.

"On a filé sous le bureau"

Dans les bureaux, la secousse a également surpris plus d’un travailleur. Un journaliste installé à Mayotte raconte : "avec ma collègue, on a filé sous le bureau. Ce qui nous a le plus inquiété c’est que le séisme a duré 20 ou 30 secondes. Ca parait plutôt long. Ces derniers jours, les micro-séismes qu’on a ressenti duraient plutôt entre trois et quatre secondes..." 

Sur l’île aux parfums, on se rappelle d’un séisme de magnitude 5,2 survenu en 1993, qui a fait de nombreux dégats, notamment dans les cases en tôle. Par conséquence, aujourd’hui, on s’interroge sur les dégâts causés par le tremblement de terre d’une mangnitude de 5,9 survenu hier. 

À 2h du matin, des personnes se sont réfugiées dehors

La nuit dernière, aux environs de deux heures du matin, la population a de nouveau paniqué. C’est ce qu’explique un internaute qui a publié une vidéo dans laquelle on aperçoit des personnes se réfugier à l’extérieur. Regardez : 



Affolés par les secousses à répétion de ces derniers jours, certains habitants ont préféré dormir à la belle étoile pour ne pas se faire ensevelir sous des gravats en cas de très gros tremblements. 

Le BRGM ne connait pas les causes du phénomène

Nous l’avions indiqué ce mardi, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) de Mayotte a déclaré ne pas avoir les moyens d’expliquer ce phénomène de micro-séismes qui survient régulièrement. 

Lire aussi => Mayotte tremble mais ne sait pas pourquoi

Hier, le BRGM a de nouveau confirmé cette information : "la sismicité dans cette région demeure à ce jour assez mal connue". Aussi, le dernier rapport du BRGM relevant que la sismicité est réelle date de 2000... "L’archipel des Comores présente, le long de ses 500 kilomètres, une sismicité diffuse qui a probablement une double origine volcanique et tectonique suppose le Bureau. Cette sismicité est cependant régulière avec une fréquence relativement importante de séismes de magnitude proche de 5 (...) En revanche, aucun séisme destructeur de magnitude supérieure à 6 n’a été enregistré à proximité de Mayotte."

 

Pour en savoir plus, les spécialistes affirment qu’une "étude d’aléa sismique permettrait de mieux connaître la sismicité de la région et d’estimer les périodes de retour associées à des événements pouvant impacter le bâti". Mais, visiblement, cette étude n’est pas à l’ordre du jour. 

 

Trois personnes légèrement blessées

 

Quant à la préfecture de Mayotte, elle a attendu ce lundi pour comuniquer. En rappelant les consignes de sécurité (lire ci-dessous). Puis, elle a émis un nouveau communiqué de presse hier, dans la soirée, suite au séisme de magnitude 5,9. Elle a alors indiqué que trois personnes avaient été légèrement blessées puis prises en charge par les services de secours. 

 

Pas de quoi rassurer les habitants de Mayotte qui s’inquiètent de plus en plus. 

 

Néanmoins, ce mercredi 16 mai, le préfet, Dominique Sorain, a fini par déclarer à la presse : "la situation est préoccupante et il y a des inquiétudes dans la population"

 

Lire aussi => Séismes à Mayotte - La préfecture active une cellule de crise

 

 

Les consignes de sécurité délivrées par la préfecture de Mayotte : 

 

- Pendant le sésisme, à l’intérieur d’un bâtiment, abritez-vous près d’un mur, d’une colonne porteuse ou sous un meuble solide et gardez votre sang froid. Ne restez pas près des vitres, des baies vitrées, des meubles et objets instables

 

- Coupez l’eau, le gaz et l’électricité

 

- À l’extérieur, éloignez-vous de tout ce qui peut s’effondrer (bâtiments, arbres...). Méfiez-vous des chutes de pierre

 

- Éloignez-vous des côtes, des plages et des rivières

 

- En voiture, arrêtez-vous dans un espace dégagé (hors champs de lignes haute tension, des bâtiments, des panneaux publicitaires...) et restez dans votre véhicule, ceinture attachée 

 

- N’allez pas chercher vos enfants. Ils sont pris en charge par les équipes pédagogiques et les secours

 

- Dans tous les cas : protégez-vous la tête

 

- N’empruntez pas les réseaux téléphoniques

 

- Respectez les consignes des autorités diffusées par la radio, la télévision, les sites internets et réseaux sociaux du ministère de l’intérieur ou du gouvernement. 

 

sw/

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 05h30 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 00h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 00h30
voir toutes les horaires de barges