Réunion par Imaz Press, jeudi 29 octobre 2020 à 09:06
Justice

Prise illégale d’intérêt : Olivier Rivière condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité

image description
image description

Ce jeudi 29 octobre 2020 le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a condamné Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe et vice-président de Région, a été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité dans le cadre d’une affaire de prise illégale d’intérêt. Il va aire appel du jugement. Marie-Paule Balaya, adjointe au maire de Saint-Pierre et vice-présidente du Département a pour sa part été condamnée à 10.000 euros d’amende et à trois ans d’inéligibilité dans un dossier de déclaration mensongère de ses revenus à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (Photo rb/www.ipreunion.com)

Le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a examiné les deux affaires le jeudi 20 août 2020. Olivier Rivière était poursuivi pour avoir perçu une rémunération trop élevée en tant qu’élu, alors qu’il est soumis à la règle de l’écrêtement. Lorsqu’un élu perçoit plus de 8.434,85 euros par mois, il doit renoncer à la partie de la rémunération qui dépasse ce plafond afin qu’elle soit reversée à une des collectivités où il siège. Or, selon la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le maire de Saint-Philippe aurait dépassé ce plafond en 2017 sans respecter la règle de l’écrêtement.

Marie-Paule Balaya, était quant à elle poursuivie pour ne pas avoir, selon la HATVP, respecté les règles relatives à la déclaration des revenus et du patrimoine en omettant de déclarer des revenus locatifs.

Ces affaires font écho à un autre dossier en cours, le signalement auprès du procureur de la République de Saint-Denis par la HATVP, le 10 avril 2019, de "doutes sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité" de la déclaration des revenus de Didier Robert. Dans cette affaire qui sera jugé le 19 novembre prochain par le tribunal correectionnel de Saint-Denis le président de Région devra aussi s'expliquer, notamment, sur des faits supposés de prise illégale d'intérêt alors qu'il dirigeait les Musées régionaux. Sa convocation devant les juges épingle ainsi sa "mauvaise foi", et lui reproche d'avoir fait "des biens de cette société (la SPL des Musées régionaux - ndlr) un usage qu'il savait contraire aux intérêts de celle-ci à des fins personnelles".

Lire aussi : Didier Robert et sa "mauvaise foi" épinglés dans la convocation devant le tribunal

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : justice , région , département , Faits-divers , tribunal correctionnel , actus reunion , Actualité de La Réunion , Olivier Rivière , Marie-Paule Balaya

Ces articles pourraient aussi vous intéresser