Un drame évité de justesse à Boucan Canot

Cap Homard : quatre nageurs sauvent un père et ses deux fils de la noyade

De gauche à droite : Millan Boucher, Hugo Jeanne Rose, Corentin Trinez, Nicolas Bouhet (Photo DR)

Le pire a été évité de peu. Les faits se sont produits à Cap Homard (Boucan Canot) ce mardi 13 août 2019 peu avant le coucher du soleil. Un groupe de nageuses et de nageurs - dont plusieurs membres de la sélection de La Réunion pour les Jeux des îles -, se détendent en jouant au beach volley sur la plage lorsqu’ils entendent des cris, à plusieurs mètres de là, deux enfants, emportés par le courant, appellent à l’aide. Millan Boucher, Nicolas Bouhet, Hugo Jeanne-Rose et Corentin Trinez, tous les quatre nageurs licenciés dans des clubs de natation, n’écoutent que leur courage et se jettent à l’eau. (photo d’illustration)

En vacances, ils ont frôlé la catastrophe

L’histoire aurait pu très mal se finir pour cette famille de touristes venue profiter des plages réunionnaises. Les parents et leurs deux enfants n’ont pas vu le danger arriver. En une fraction de seconde, les marmailles, un garçon de 6 ans et un adolescent de 15 ans ont été emportés par les flots. Il faut dire que la mer était particulièrement agitée et les lieux peuvent vite devenir très dangereux "on a pied et tout d’un coup, on ne touche plus le sol" explique Nicolas Bouhet.

Sauvés par quatre copains

Les deux marmailles doivent leur salut à ces quatre nageurs faisant partie de l'élite de la natation locale. Le premier à se jeter à l’eau, c’est Millan Boucher (ancien nageur à l’ASEC Saint-Paul et maintenant licencié à Toulouse), alerté par les cris et comprenant très rapidement la situation, il s'est pour porté au secours des marmailles. Il est suivi par le père des enfants, le hic, c’est que ce dernier ne sait pas vraiment nager. La mère des enfants, qui pleure au bord de l’eau donne l’information. Nicolas Bouhet (nageur à la Jeanne Natation) et Hugo Jeanne-Rose (nageur à l’ASEC Saint-Paul) sautent alors à l’eau.

Mais la mer est forte, très forte, trop forte, les nageurs commencent à être emportés par le courant. Millan Boucher, qui connaît bien le spot pour y avoir surfé pendant un temps, guide alors ses dalons vers la droite de la plage, là où le courant est moins violent "il nous criait d'aller à droite pour éviter le plus gros du courant" exlique Nicolas Bouhet. Voyant ses camarades se battre contre les flots, Corentin Trinez (ancine nageur de la Jeanne, maintenant liciencié à Antibes) saute à son tour à l’eau.

L'histoire se finit bien

Après un moment qui a paru une éternité, les quatre jeunes nageurs regagnent le bord avec le père et ses deux fils, tous sont sains et saufs. Ils ont conscience d’être passés à deux doigts de la catastrophe. Sur la plage, les témoins qui ont assisté à cette scène ont appelé les secours et la gendarmerie.

Le père et ses fils sont très choqués. La mère l’est aussi. Les pompiers arrivent sur les lieux et prennent en charge la famille. Très reconnaissante envers ses quatre sauveteurs. Eux aussi sont secoués, s’ils n’avaient pas été des nageurs expérimentés, ils le savent, l’affaire aurait pu très mal se terminer…

Pour la petite histoire, Millan Boucher, Nicolas Bouhet et Corentin Trinez, faisaient partie de la sélection de La Réunion de natation pour les récents Jeux des îles.

fh/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : noyade , sauvetage , nageur , actus reunion , Nicolas Bouhet , Corentin Trinez , Actualité de La Réunion , Millan Boucher , Hugo Jeanne-Rose