Photographe amateur passionné

Thierry Renaut face à la puissance des éléments

photo Thierry Renaut

Notre photographe du jour est un féru des photos des nature. Il a commencé avec les photos souvenirs avant de se lancer à la conquête des éléments déchaînés de l’île de La Réunion. Houle australe, éruption volcanique, reliefs montagneux... c’est la puissance des éléments naturels qui attirent son objectif. Perfectionniste, il n’hésite pas à photographier 50 fois le même paysage avant d’obtenir un résultat qui le satisfera. Car comme ses sujets, ses photos sont naturelles, avec le moins de retouches possible.

La photo, Thierry Renaut a été plongé dedans quand il était petit. Depuis, il n'en est plus jamais sorti. "Mon père en faisait, j'ai donc grandi dans cet univers, mais sans vraiment m'y mettre." C'est adolescent qu'il commence à prendre des clichés lui aussi. Il s'achète un appareil compact et profite des vacances pour tester la photographie. Des photos souvenirs de paysages, mais aussi de sessions sportives. "On allait faire du vélo, de la course, de l'escalade et je photographiais mes amis."

L'association sport-photo, il la pratique encore aujourd'hui sur des courses diverses ou des journées en montagne. "Il s'agit davantage de portraits dans ce cas. J'aime bien capturer l'effort, parfois l'épuisement qu'on peut lire sur les visages." Le Grand Raid ne fait pas beaucoup partie de ses dossiers photos... pour la simple et bonne raison que notre photographe du jour est également un grand sportif. Il fera d'ailleurs partie des fous qui vont courir du 17 au 20 octobre 2019.

Du souvenir à la technique

C'est en arrivant à La Réunion il y a 5 ans que Thierry Renaut s'achète son tout premier réflexe. Aujourd'hui encore il photographie avec ce Canon 700D, auquel il a ajouté un objectif 18-56 mm et un trépied. "J'envisage de changer de boîter, parce que je sens que je suis de plus en plus limité, notamment pour prendre des photos de nuit. Mais ce n'est pas facile de se séparer de son premier appareil."

Très vite, il comprend d'où La Réunion tient son surnom d'île "intense". "Je me suis découvert une passion pour tout ce qui reflète la puissances des éléments", explique-t-il. La houle et le volcan en font bien sûr partie. "En terme d'exception, c'est sûr que l'éruption du Piton de la Fournaise reste ce qu'il y a de plus impressionnant à photographier. Mais j'aime tout autant prendre la mer ou les cirques en photo."

Mais photographier les éléments déchaînés, cela demande un peu de technique. "Ce qui change le plus entre mes anciennes photos souvenir et les photos que je fais aujourd'hui, c'est le temps que j'y passe." Pour un même point de vue, Thierry Renaut est capable de refaire le cliché plus de 50 fois avant d'obtenir un résultat qui lui convienne.

"Je suis très perfectionniste et j'essaie d'éviter de faire des retouches" nous explique le photographe. Mais il y aura toujours une forme de frustration : "le problème avec la photo c'est qu'on ne reproduira jamais ce qu'on voit. Le meilleur appareil photo, ça reste l'oeil".

Nouvelle aventure mauricienne

Depuis le mois de janvier, Thierry Renaut vit sur l'île Maurice. Là-bas il découvre d'autres types de paysages qui ne sont pas moins intéressants pour autant. "On ne s'en doute pas mais quand on va dans l'intérieur de l'île comme les Gorges de Rivière noire, on découvre des spots qui ressemblent à Mafate."

Depuis qu'il est arrivé sur l'île, le photographe s'émerveille des "superbes points de vue" que l'on trouve là-bas. "Les couleurs le matin et en journée sont incroyables, même si je dois avouer que les couchers de soleil n'égalent pas ceux de La Réunion."

Un peu voyageur, il a tendance à partir sans son appareil photo, de peur de l'abîmer et par souci de poids. "Je l'ai regretté en allant à Madagascar l'année dernière", nous confie cet amoureux des jeux de lumière et de nature. "C'est l'un des plus beaux pays que j'ai vu. J'ai pu prendre des photos avec mon téléphone, mais je dois avouer que par moments j'aurais bien aimé avoir mon réflex sous la main."

Ses photos, il ne les montre jamais beaucoup aux autres. Pas de partage sur les réseaux sociaux par exemple. "J'ai pris l'habitude de les développer par contre, puis de les offrir à ma famille quand je rentre en métropole." Mais pas de page officielle ou d'expositions. La photo pour Thierry Renaut reste "un plaisir personnel".

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : mer , montagne , nature , photo , Actualités de La Réunion , actus reunion , Photographe amateur