sports par Toulouse (AFP) , vendredi 14 janvier 2022 à 10:35

Coupe d’Europe de rugby : après les tergiversations sanitaires, place au jeu

image description
image description

Après les tergiversations sanitaires qui ont affecté le début de la Coupe d’Europe et mis à mal son équité, le rugby devrait reprendre ses droits pour la 3e journée, de vendredi à dimanche, avec des conditions de voyage assouplies entre le Royaume-Uni et la France.

La solution choisie dans la semaine par l'EPCR, instance organisatrice des compétitions européennes, pour régler le sort des rencontres reportées de la 2e journée, mi-décembre, n'a pas fait que des heureux.

Les cinq matches de Coupe d'Europe qui n'avaient pas pu se jouer en raison des contraintes sanitaires et de déplacement entre les deux côtés de la Manche ont été soldés par autant de nuls 0-0, avec deux points au classement pour chacun des clubs concernés.

"Cette compétition aujourd'hui n'a plus de sens", a dénoncé l'entraîneur de Bordeaux-Bègles Christophe Urios. "Entre ceux qui perdent avec 0 point, ceux qui ne jouent pas qui ont 2 points, c'est nul. Ça m'agace parce que ça fausse la compétition".

Le leader du Top 14 jouera tout de même le coup "à fond" dimanche, dans son stade Chaban-Delmas, face à la province galloise des Scarlets, mais pour d'autres, le coeur n'y est pas vraiment.

"Je ne sais pas si ça rime à quelque chose", a regretté le demi d'ouverture de Clermont Camille Lopez. "On entend tout et n'importe quoi. Il n'y a aucune équité dans tout ça".

Battus à domicile par les Irlandais de l'Ulster (29-23) lors de la 1re journée, les Auvergnats ne peuvent pas se permettre un nouveau faux pas au stade Michelin contre les Anglais de Sale, dont un joueur vient d'être arrêté pour des accusations de viol.

- La Racing 92 bien loti -

Après avoir déjà concédé deux courts revers contre les Harlequins (20-18) et sur la pelouse du Munster (19-13), Castres, bien placé en championnat, a largement fait tourner son effectif pour accueillir la province irlandaise vendredi en ouverture de la 3e journée.

Le Stade français, qui avait très mal démarré chez les Irlandais du Connacht (36-9), aura peut-être lui aussi davantage la tête au Top 14, dans lequel il est en difficulté, qu'à son déplacement à Bristol samedi.

Le tenant du titre, Toulouse, privé de son demi de mêlée Antoine Dupont, blessé, a lui toujours fait de l'Europe une priorité et tentera d'aller chercher sur le terrain des Wasps les points abandonnés malgré lui après l'annulation de son match à Ernest-Wallon contre ces mêmes Anglais.

"Maintenant il faut passer à autre chose et ne pas s'apitoyer sur notre sort", a relativisé le pilier international Cyril Baille. "On aborde les matches de Coupe d'Europe avec la même envie que les années précédentes".

La finaliste malheureux de la dernière édition, La Rochelle, vainqueur de Glasgow (20-13) lors de la 1re journée, cherchera à enchaîner contre Bath, surprenante lanterne rouge du championnat anglais, mais qui y a décroché son premier succès le week-end dernier, au bout de la 12e journée.

Enfin, le Racing 92, club français le mieux loti de la scène continentale grâce à ses victoires bonifiées contre Northampton (45-14) et les Ospreys sur tapis vert (28-0), voudra poursuivre son sans-faute en déplacement chez la province basée à Swansea, au pays de Galles.

Sa nouvelle recrue, le pilier sud-africain Trevor Nyakane, champion du monde avec les Springboks, est tout juste sorti de quarantaine mais il faudra attendre un peu pour le voir sous le maillot ciel et blanc. "A moins d'une surprise, c'est un peu tôt", a souri le manager Laurent Travers.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser