sports par Rome (AFP) , jeudi 14 janvier 2021 à 02:02

Coupe d’Italie : Juve, Inter et Naples au rendez-vous des quarts en souffrant

image description
image description

Après l’AC Milan mardi, la Juventus, l’Inter Milan et le tenant du titre Naples ont décroché mercredi leur billet pour les quarts de finale de la Coupe d’Italie, mais ce fut loin d’être une promenade de santé.

La Juventus, rejointe 2-2 après avoir rapidement mené 2-0 contre le Genoa, a dû en passer par la prolongation pour se qualifier grâce à un but décisif du jeune Tunisien Hamza Rafia (3-2 a.p.).

Le joueur de 21 ans formé à Lyon s'est offert de jolis débuts en équipe première en reprenant, en deux temps, un service d'Alvaro Morata (105e).

La Juventus, largement remaniée par Andrea Pirlo à quatre jours du choc de Serie A contre l'Inter Milan, avait pourtant connu une mise en route idéale grâce aux jambes de Dejan Kuluseveski. Le jeune Suédois n'a mis qu'une minute trente pour ouvrir la marque de près, avant d'offrir le second but à Morata pour le 2-0 (23e).

Mais cette équipe bis - avec les jeunes Dragusin, Portanova et Wesley au coup d'envoi - s'est fait surprendre, d'abord sur une tête de Lennart Czyborra (28e) puis une superbe frappe de Filippo Melegoni (74e) sur laquelle Gianluigi Buffon était trop court.

"Nous nous sommes compliqués la vie tous seuls, on pouvait mieux gérer la partie (...). Il a manqué un peu de concentration à certains moments du match", a regretté Pirlo.

L'entraîneur n'a eu d'autre choix que lancer dans la bataille Cristiano Ronaldo (88e) même si c'est donc un autre remplaçant, Rafia, entré juste après l'égalisation génoise, qui permettra aux Turinois de rencontrer Sassuolo ou la Spal (Serie B) en quart.

- Lukaku en sauveur -

L'affiche des quarts, dans deux semaines, sera le derby milanais puisque les Rossoneri, difficilement qualifiés aux tirs au but mardi contre le Torino, comme les Nerazzurri, qui ont souffert sur le terrain de la Fiorentina (2-1 après prolongation), sont bien au rendez-vous.

C'est l'incontournable Romelu Lukaku, entré à la 70e minute pour mettre une tête puissante au bout de la prolongation, qui a validé la qualification intériste après une semaine compliquée en championnat (un seul point en deux matches).

Ce match a été l'occasion de relancer Christian Eriksen, titulaire encore discret, et Arturo Vidal, auteur de son premier but de la saison sur un penalty accordé après recours à la VAR pour une faute peu évidente sur Alexis Sanchez (40e).

Mais l'Inter a encore fait preuve de quelques légèretés défensives, notamment sur la relance plein axe dont a profité pour égaliser l'attaquant de la Fiorentina Christian Kouamé d'un bolide sous la barre (57e). Ainsi que d'une maladresse inquiétante devant le but, avec un incroyable raté de Lautaro Martinez (57e) et une moisson d'occasions ratées.

"C'était une victoire importante pour la confiance", a retenu Lukaku.

Naples, le tenant du titre, a également dû s'employer contre Empoli (3-2), l'actuel leader de Serie B.

Andrea Petagna, à l'entrée du dernier quart d'heure (77e), a éteint les derniers espoirs d'Empoli, revenu deux fois au score sur deux jolis tirs du Suisse Nedim Bajrami (33e, 68e).

En quarts, le Napoli rencontrera la Roma ou La Spezia, qui disputeront leur 8e de finale mardi.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser