taureau du 20 avril au 20 mai

horoscope du lundi 22 octobre 2018

Jacques Dutronc né(e) le 28 avril

Il s’exerce au piano et au violon dans l’appartement familial situé au 67 rue de Provence, dans le 9ème arrondissement de Paris. Durant les années lycées, le garçon fréquente le Golf-Drouot, première discothèque rock de la capitale. C’est là qu’il fait la connaissance de Johnny Hallyday et Eddy Mitchell. Profitant de la maladie de Bouillaud, qui le cloue au lit pendant des mois, il apprend la guitare, histoire d’être en phase avec l’époque. Jacques Dutronc participe au début de l’ère yéyé en tant que guitariste dans les groupes El Toro et les Cyclones, puis Fantômes, pour qui il compose Fort Chabrol en 1960. Le morceau deviendra Le Temps de l’amour, un des premiers hits chantés par Françoise Hardy. Jacques Wolfsohn, découvreur de Johnny Hallyday et Françoise Hardy, propose à Jacques Lanzmann, alors directeur du magazine Lui et romancier, d’écrire des chansons. Le parolier propose au jeune chanteur Benjamin une première chanson, Cheveux longs, qui ne rencontre pas le succès. Jacques Lanzmann lui propose alors un deuxième titre, en vain. Le texte est finalement confié à Jacques Dutronc, qui semble avoir le ton et la musique qui conviennent le mieux. Baptisé Et moi, et moi, et moi, le morceau est le premier tube signé Jacques Dutronc et le début d’une longue et fructueuse aventure entre le chanteur et le parolier. Après ce gros tube de l’été 1966, Dutronc réitère le succès avec d’autres chansons. Mini, mini, mini, en particulier, mais aussi Les gens sont fous et J’ai mis un tigre dans ma guitare (plus de 300 000 exemplaires vendus). La même année, son premier album, sorti chez Vogue, est un succès et devient disque d’or en atteignant le million d’exemplaires vendus. Les tubes continuent de pleuvoir : Les Plays-Boys, Les Cactus, J’aime les filles, L’Idole, Le plus difficile... En 1968, sa chanson Il est cinq heures, Paris s’éveille est un de ses plus grands succès. Elle atteindra les sommets des hit-parades de l’époque, non seulement en France, mais aussi en Belgique (n°2) et en Hollande (n°3). Au début des années 70, Jacques Dutronc fait ses débuts au cinéma devant la caméra de son ami et ex-photographe de Salut les copains, Jean-Marie Périer. Antoine et Sébastien, tourné dans le Bordelais, marque ainsi les débuts de l’acteur Jacques Dutronc. Suivra une longue carrière aussi importante que celle de chanteur. Le Parisien tournera avec les plus grands cinéastes, d’Andrzej Żuławski à Jean-Luc Godard, de Barbet Schroeder à Maurice Pialat, lequel lui permet de décrocher un César grâce au film Van Gogh (1991). Son dernier disque en date, Madame l’existence (2003), marque les retrouvailles du chanteur avec le parolier Jacques Lanzmann. Malgré une promotion réduite à peau de chagrin, l’album se vend bien et devient disque d’or avec plus de 100 000 exemplaires écoulés. En novembre 2014, Jacques Dutronc retrouve ses vieux copains Johnny Hallyday et Eddy Mitchell le temps de la tournée Vieilles Canailles. Discographie  : 1966 : Et moi, et moi, et moi (Vogue) 1968 : Il est cinq heures (Vogue) 1969 : L’Opportuniste (Vogue) 1970 : L’Aventurier (Vogue) 1971 : Jacques Dutronc (Vogue) 1972 : Jacques Dutronc (Vogue) 1975 : Jacques Dutronc (Vogue) 1980 : Guerre et pets (Gaumont Musique) 1982 : C’est pas du bronze (Gaumont Musique) 1987 : C.Q.F.D...utronc (CBS) 1995 : Brèves Rencontres (Columbia) 2003 : Madame l’existence (Columbia) Filmographie : 1973 : Antoine et Sébastien de Jean-Marie Périer 1973 : OK patron de Claude Vital 1974 : L’important c’est d’aimer d’Andrzej Żuławski 1976 : Le Bon et les Méchants de Claude Lelouch 1976 : Mado de Claude Sautet 1976 : Violette et François de Jacques Rouffio 1977 : Le Point de mire de Jean-Claude Tramont 1977 : L’État sauvage de Francis Girod 1978 : Sale rêveur de Jean-Marie Périer 1978 : Pierrot mon ami (TV) de François Leterrier 1978 : Retour à la bien-aimée de Jean-François Adam 1979 : Sauve qui peut (la vie) de Jean-Luc Godard 1979 : Le Mors aux dents de Laurent Heynemann 1979 : Le Mouton noir de Jean-Pierre Moscardo 1979 : L’Entourloupe de Gérard Pirès 1979 : À nous deux de Claude Lelouch 1980 : Rends-moi la clé de Gérard Pirès 1980 : Malevil de Christian de Chalonge 1981 : L’Ombre rouge de Jean-Louis Comolli 1981 : Une jeunesse de Moshé Mizrahi 1982 : Paradis pour tous d’Alain Jessua 1982 : Y a-t-il un Français dans la salle ? de Jean-Pierre Mocky 1983 : Sarah de Maurice Dugowson 1983 : Tricheurs de Barbet Schroeder 1988 : Mes nuits sont plus belles que vos jours d’Andrzej Żuławski 1989 : Chambre à part de Jacky Cukier 1990 : Le Pinceau à lèvres de Bruno Chiche (court-métrage) 1991 : Van Gogh de Maurice Pialat (récompensé par le César du meilleur acteur) 1991 : Toutes peines confondues de Michel Deville 1994 : Le Maître des éléphants de Patrick Grandperret 1995 : Les Victimes de Patrick Grandperret 1997 : Place Vendôme de Nicole Garcia 2000 : Merci pour le chocolat de Claude Chabrol 2001 : C’est la vie de Jean-Pierre Améris 2001 : Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc 2004 : Pédale dure de Gabriel Aghion 2006 : Ma place au soleil de Éric de Montalier 2007 : U.V. de Gilles Paquet-Brenner 2007 : Le Deuxième Souffle d’Alain Corneau 2010 : Joseph et la Fille de Xavier de Choudens 2014 : Les Francis de Fabrice Begotti Récompenses : 1992 : César du meilleur acteur pour Van Gogh 2005 : César d’honneur pour l’ensemble de cette carrière

amour

Vous abusez de votre autorité, soyez moins strict avec vos enfants. Un peu de tendresse ne nuira pas à leur éducation.

forme & santé

Il est très important de garder cette énergie stimulante, car finalement, la volonté et la pensée font beaucoup !

travail

Vous avez du mal à équilibrer vos comptes. Une redéfinition de vos besoins s’impose. Adoptez un budget strict et essayez de le respecter.