Nouvelle consécration kényane pour les 10km de Mamoudzou

Ils sont 234 à avoir bouclé le parcours de cette 5ème édition ce dimanche 16 juin, après s’être élancés au pied de la mosquée des Indiens à Kawéni, pour rejoindre la pointe Mahabou, vers l’arrivée place du Marché à Mamoudzou. Ils avaient été 310 lors de la dernière édition en 2017.

Sans surprise, ce sont les kényans qui l’ont emporté, nous habituant à rafler les premières places depuis qu’ils y participent. A ce sujet, Sébastien Synave, l’organisateur et l’initiateur des « 10km », souhaite remercier le sénateur Thani, « il est intervenu pour que les kényans aient un visa dans les temps, c’était mal parti ! »

Mais contrairement à 2017, ce n’est pas Titus qui est arrivé en tête, puisque devancé à l’arrivée par son compatriote kenyan Kalipus, qui a bouclé la course en 30 minutes et 2 secondes. « Le records de l’épreuve de 29’56 n’a pas été battu, en raison du fort vent qui soufflait dimanche », précise Sébastien Synave.

Les concurrents sur la ligne de départ (©Eight-Studio)

S’ils étaient 234 à l’arrivée, 270 s’étaient inscrit mais n’ont pas été classés, soit absents de la ligne de départ, soit en raison d’un abandon ou d’une disqualification. Les inscriptions ont également été freinées par un aléas de taille sur les derniers jours, impactant le prestataire réunionnais qui garantit un chrono officiel labellisé Fédération Française d’Athlétisme : « Son site a été piraté, une tentative d’intrusion frauduleuse », dont l’auteur pourrait se trouver à La Réunion également, « il va déposer plainte ». La date des inscriptions avait été prolongée pour l’occasion.

Course aux déchets

Comme il nous l’avait expliqué, avec 5 courses à l’agenda, contre 108 à La Réunion, le panel est maigre à Mayotte, « et celle-ci est inscrite au calendrier de la Fédération Française d’Athlétisme ».

Un tracé dans Mamoudzou, avec les kényans en tête

Sébastien Synave remercie la mairie de Mamoudzou, notamment « Anfane et son équipe de police municipale pour le dispositif mis en place » et le conseil départemental, qui doivent tous deux finaliser leur partenariat, ainsi que tous les privés Disma, Tilt, Intersport, Hôtel Caribou, DMX, Madora, Eco Steam Car Wash et France decalamine Mayotte.

Beaucoup de bénévoles ont permis la bonne réalisation de l’événement : Wenka Culture, le collectif contre la délinquance, Bouge toi pour ta santé, et EBK pour le balisage du circuit, « ils ont mis à disposition 40 personnes », et pour le traitement, le ramassage et la valorisation des déchets sur le parcours de la course, les Gardiens du littoral et Eco-Fusion, avec 30 personnes, « comme on le voit sur la photo, ils ont ramassé une quantité incroyable de déchets, qui n’étaient pas générés par la course ».

Les déchets collectés par les Gardiens du littoral

Tous les résultats en cliquant ici.

Après avoir quitté Mayotte pour Dubaï puis La Réunion, Sébastien Synave revient en famille à Mayotte pour tenter d’impulser de nouveau un élan à l’athlétisme mahorais.

A. P-L.

L’article Nouvelle consécration kényane pour les 10km de Mamoudzou est apparu en premier sur Le Journal De Mayotte.