Aux députés inquiets face à la coalition eurosceptique au pouvoir en Italie, Pierre Moscovici se veut pragmatique et répond : "Les Italiens ont eu le sentiment que l’Europe n’avait pas répondu à leurs attentes…"

Publiée par LCP

publié le 24 mai 2018 - durée 3:13 - catégorie : actu

"Il serait vain de refuser la légitimité démocratique du nouveau gouvernement italien" eurosceptique, explique Pierre Moscovici. "Je travaillerai avec ce nouveau gouvernement", assure le commissaire européen, qui "refuse de [se] prononcer sur les annonces" de réformes mais attend "des actes".
Pierre Moscovici prône avec Rome un "dialogue constructif" qui aura toutefois lieu "dans le cadre européen" : "Le budget 2019 de l’Italie devra fatalement s’inscrire dans le cadre des règles européennes", a affirmé le commissaire européen, qui estime que "pour leur bien", les Italiens doivent "continuer de maîtriser" leur dette publique. Une manière à peine voilée de mettre en garde le nouveau pouvoir italien contre toute velléité de mettre en oeuvre l’intégralité d’un programme qui aurait pour conséquence, selon l’élu LREM Fabrice Le Vigoureux, d’"augmenter massivement (sa) dépense publique".
http://lcp.fr/la-politique-en-video/deficit-public-pour-moscovici-la-france-doit-accentuer-les-efforts-et-reduire