Séisme : La commune de Chirongui se mobilise pour informer sa population

Depuis le démarrage de la crise sismique, la ville de Chirongui se mobilise pour informer ses administrés. Elle a reçu la visite des membres de la mission d’expertise.

La maire de Chirongui a publié le 15 mai un communiqué rappelant les consignes de sécurité qui a été diffusé auprès de la population dans les mosquées, les écoles, dans les espaces publics et sur sa page facebook. Les agents du CCAS, formés par la Croix rouge ont été au quotidien au contact des villageois et notamment auprès des personnes les plus isolées pour leur transmettre les éléments d’information sur les séismes.

Les 24 et 25 mai dernier des courriers relatifs aux tremblements de terre ont été transmis à la Préfecture : « La mairie tenait à alerter le préfet sur les conséquences de ce phénomène tant sur le climat anxiogène qu’il induisait auprès de la population que sur la fragilisation que subissait le bâti », explique Hanima Ibrahima dans un communiqué. Elle a également souligné que dans un contexte où une grande partie des maisons n’étaient pas assurées, il était très coûteux pour les propriétaires de mandater un expert pour constater les dégâts. Enfin, un accompagnement a été demandé pour outiller les collectivités locales pour faire face à une dégradation de la situation.

La semaine dernière la Préfecture a annoncé la création d’une cellule psychologique au sein du CHM ainsi que la venue d’experts en sismologie en gestion de crise à Mayotte. La Mairie s’est rapprochée de la Préfecture pour savoir comment les habitants du sud pouvaient en bénéficier.

Les sols « mous » diffusent davantage l’onde

Et ce samedi 2 juin, les trois experts : Bastien Colas, ingénieur au BRGM, Mendy Bengoubou, sismologue au Ministère de l’Ecologie et Olivier Galichet, Lieutenant Colonel au Ministère de l’Intérieur ont été reçus à la mairie de Chirongui. En présence du Directeur de Cabinet de la Préfecture, de Mme le Maire et des agents de la Ville et du CCAS, les experts ont répondu aux nombreuses questions posées et se sont rendus au contact de deux familles de Tsimkoura dont les maisons ont subi de nombreuses fissures.

La Ville de Chirongui a tenu à retranscrire à sa population les éléments de réponse des experts dans le cadre de cet échange. Ils sont à lire CP séïsmes 2 et recoupent pour la plupart la Foire aux questions que nous avons publiée.

Certains réponses cependant sont spécifiques à Chirongui où les habitants ont l’impression de ressentir plus qu’ailleurs les secousses : « A Chirongui, les secousses seraient ressenties avec plus d’intensité en raison de ce qu’on appelle les « effets de site ». Sur certains territoires, la lithologie (nature du sol : sol dur, sol mou) et la topographie (forme du terrain : pentes, plateau…) peuvent amplifier les ondes. Les secousses sont souvent davantage ressenties à Tsimkoura et Poroani car ces villages sont situés à flanc de colline et dans le village de Chirongui, le sol « mou » donne également l’impression de secousses plus fortes. »

à voir également en vidéo

horaire des barges

Petite terre (Quai Issoufali)
Chaque 1/2h: 06h00 - 20h00
Chaque heure: 20h00 - 03h00

Grande terre (Gare maritime)
Chaque 1/2h: 06h30 - 20h30
Chaque heure: 20h30 - 03h30
voir toutes les horaires de barges